Après de longs préparatifs, la Belgica , commandée par Adrien de Gerlache, quitte enfin Anvers le 16 août 1897.

 

L'expédition est pionnière sur plusieurs fronts. Elle est, en effet, la première expédition internationale à visée scientifique menée en Antarctique. Les membres belges de l'équipage seront les premiers compatriotes à fouler le continent mais surtout, la Belgica sera le premier navire à passer l'hiver au-delà du cercle polaire.

 

Le voyage est long et semé d'embûches. Le 22 janvier 1898, en pleine tempête, le matelot norvégien Auguste-Karl Wiencke passe par-dessus bord et se noie malgré la courageuse tentative de sauvetage entreprise par le commandant en second, Georges Lecointe. Début février 1898, la Belgica atteint enfin la presqu'île antarctique. Les scientifiques multiplient les observations. Les cartographes font honneur à notre pays en attribuant des noms belges pour identifier ces régions inconnues (îles Anvers, Brabant, Gand, Liège,...).

 

Adrien de Gerlache et Georges Lecointe décident de poursuivre les explorations plus au sud malgré l'approche de l'hiver polaire. La Belgica se retrouve progressivement prisonnière des glaces. Pendant 375 jours, elle dérive avec la banquise sur plus de 2000 km. La vie à bord est rude, les marins souffrent de l'obscurité de la nuit polaire et des conditions climatiques extrêmes. Émile Danco décède d'une affection cardiaque.

 

Après plusieurs essais infructueux, l'équipage parvient à se dégager des glaces, évitant de justesse un nouvel hivernage. La Belgica rentre finalement à Anvers le 5 novembre 1899 sous la clameur populaire, après un périple de 27 mois.
Expédition de la Belgica