Chantier :

Harlard & Wolff (Belfast)

Ordre : 10 avril 1940

Pose de la quille : 17 décembre 1940

Mise à l'eau : 10 avril 1941

Commissionnée : 23 avril 1942

Longueur : 62,48 m

Largeur : 10,05 m

Tirant d'eau avant : 3,65 m

Tirant d'eau arrière : 5,18 m
Déplacement :
940 tonnes (standard) - 1170 tonnes (pleine charge)

Motorisation :

2 chaudières Admirality pour 2.750 CV - 1 hélice

Vitesse max. : 16 noeuds

2900 miles nautiques (4666 Km) à 15 noeuds

4000 miles nautique (6436 Km) à 12 noeuds.

Armement :

1 canon : 4-inch Mark IX Breech Loading gun on CP Mark I Mounting ;

1 canon : 2-Pounder Mark VIII on the single VII*mounting ;

6 canons : 20-millimetre Oerlikon cannon ;

2  : depth charge rails Mark I ;

4 : depth charge throwers Mark IV ;

1 : Hedgehog spigot mortar 1942.

Equipage : 80 hommes

Détection :

1 Asdic Set type 123

1 Surface Search Radar type 271

 

Historique :

 

Construite par les chantiers Harland & Wolff Ltd, à Belfast (Irlande du Nord), la corvette HMS Buttercup (K 193) est mise à l'eau le 10 avril 1941. Mais il faut attendre le 23 avril 1942 pour qu'elle soit commissionnée et transférée par la Royal Navy Section Belge pour l'escorte des convois dans l'Atlantique. Après une période d'entraînement à Tobermory, le navire intègre le 23 mai 1942, pour sa première patrouille, l'escorte du convoi rapide ON 94 (Liverpool - New York). Jusqu'à la fin de l'année 1942, la corvette HMS Buttercup est rattachée au groupe d'escorte B-5 qui assure la protection des convois reliant Guantanamo à New York et Trinidad à Key West. De décembre 1942 à 1944, le groupe d'escorte B-5 reçoit la mission d'assurer la protection des convois se trouvant dans l'Atlantique Nord. Le 6 juin 1944, D-Day, la corvette Buttercup assure la couverture antiaérienne du convoi ETC2Y (de la Tamise vers la France) et des navires de bombardement dans le secteur britannique. Par la suite, le navire protège les convois vers la Normandie et exécute ensuite des patrouilles dans la Manche jusqu'à la fin octobre 1944. De retour à Liverpool, après une mise en cale sèche et des réparations, la corvette HMS Buttercup est prêtée à la marine royale norvégienne en remplacement du HNoMS Tunsberg, le 20 décembre 1944 jusqu'à la fin de la guerre. Le 13 mai 1945, la corvette arrive à Oslo (Norvège). En 1946, elle est rachetée par le gouvernement norvégien et le 10 août 1946, elle est rebaptisée Nordkyn et reclassifiée comme frégate. En 1956, la frégate Nordkyn est vendue à la société « Thor Dahl Whaling Company ». Le navire sera converti en chasseur de baleines et rebaptisé Thoris. A partir de ce moment, nous ne disposons plus de renseignements relatifs à son histoire. Néanmoins, nous savons que le navire a été mis à la ferraille en 1970.


Le pavillon de la corvette HMS Buttercup :


Ce pavillon a été utilisé par la corvette HMS Buttercup (K 193) durant son service avec la Royal Navy Section Belge. Celui-ci est maintenant exposé dans la salle Bordiau du War Heritage Institute – site du Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire. Cette pièce historique a été restaurée, en 2006, à l’occasion de l’ouverture du Forum européen des conflits contemporains.

Commandant anglais & belge:

Lt. Cdr. James Crosbie DAWSON, RNR, DSC : du 15/01/1942 au 23/03/1943

Lt. RNR R.I.L. JONCKHEERE : du 23/03/1943 au 26/03/1944

Lt. Cdr. RNR John HUNTER : du 26/03/1944 au 02/09/1944

Lt. RNR W.A.M.J. LIBERT : du 02/09/1944 au 20/12/1944

 

Commandant norvégien :

Lt.Cdr. Leif Rosenvold LUND du 20/12/1944 au 01/03/1945

Cdr. Per SCOTT-HANSEN du 01/03/1945 au 30/05/1945             

HMS Buttercup (K193)