Au printemps 1942, l’état-major des Combined Operations, sous le commandement du Vice Admiral Lord Louis Mountbatten, doit concevoir un projet de raid dont l’objectif sera Dieppe, un port peu défendu et suffisamment proche des côtes britanniques pour que l’opération puisse bénéficier du soutien du 11 Group de la Royal Air Force dirigé par l’Air Marshal Trafford Leigh-Mallory. L’étude de la route maritime est confiée au Captain John Hughes-Hallett de la Royal Navy (RN), qui décide de suivre la route transmanche Newhaven-Dieppe du temps de paix. Le Major General John Hamilton Roberts , commandant de la 2nd Canadian Infantry Division , est, quant à lui, responsable des forces terrestres. Pour l’opération, on lui adjoint également le 14th Army Tank Regiment (The Calgary Regiment), unité équipée de chars Churchill.

Le 18 août 1942, plus de 6000 hommes, parmi lesquels 4963 Canadiens de la 2nd Canadian Infantry Division , 1075 Britanniques des N° 3 et N° 4 Commandos et des Royal Marines, 50 Américains du 1st Ranger Battalion et 15 Français de la 1re Compagnie de Fusiliers Marins Commandos embarquent dans les ports de Newhaven, Shoreham, Portsmouth, Southampton et Gosport. Une flotte composée de 237 navires, essentiellement des péniches de débarquement, appuyée par une force aérienne de près de 1000 appareils, part dans la nuit vers la Côte d’Albâtre. Les forces navales et aériennes, majoritairement britanniques, comptent aussi dans leurs rangs des Américains, des Australiens, des Canadiens, des Français, des Néo-zélandais, des Norvégiens, des Polonais, des Tchèques et des Belges.  

Les sites de débarquement choisis sont les suivants :

  • Est de Dieppe :
    Yellow 1 : Berneval ;
    Yellow 2 : Belleville-sur-mer ; 
    Blue : Puys.

  • Dieppe :
    Red : est de la plage ;
    White : ouest de la plage.

  • Ouest de Dieppe :
    Green : Pourville ;
    Orange 1 : Varengeville ;
    Orange 2 : à 400 m à l’est de la Saâne.

       

Raid sur Dieppe - Objectifs